Les bailleurs sont exposés au quotidien à plusieurs problèmes courants. L’assurance de protection juridique leur donne les moyens de défendre leurs droits en cas de litige couvert avec un locataire.

 

Défense juridique

  • Un nouveau locataire résidentiel de Tony faisait souvent la fête avec de la musique à tue-tête jusqu’aux petites heures du matin. Exaspéré par les plaintes régulières de bruit, Tony l’a rencontré pour lui demander de baisser le volume de sa musique. Mais le locataire était peu coopératif et la conversation a rapidement dégénéré en dispute. Le lendemain, le locataire s’est plaint d’avoir été attaqué et des policiers ont sonné à la porte de Tony pour l’accuser de voies de fait.
  • Tony a immédiatement appelé l’assistance juridique téléphonique et un avocat lui a sans tarder fait part de ses droits dans cette situation stressante. Puisqu’il s’agissait d’un événement couvert par le contrat, son dossier a été transmis à l’équipe responsable des réclamations et un avocat-criminaliste a été nommé pour le défendre.
  • L’avocat a représenté Tony tout au long des procédures pénales et a réussi à le faire acquitter. Tony était soulagé, car il n’avait pas de casier judiciaire avant ce malheureux incident. Il a aussi évité 8 000 $ en frais juridiques.

Litiges avec des locataires résidentiels

  • Un locataire de Samantha lui devait un peu plus de 2 000 $ en loyers impayés. Samantha s’est montrée compréhensive lorsque son locataire lui a expliqué les raisons du retard, et ils ont signé ensemble une entente de remboursement graduel du montant en souffrance. Mais le locataire n’a malheureusement pas respecté cette entente.
  • Samantha a joint l’assistance juridique téléphonique et son dossier a été transmis à l’équipe responsable des réclamations. L’avocat désigné a engagé une action devant le tribunal administratif du logement.
  • Samantha a eu gain de cause et a pu recouvrer les montants qui lui étaient dus. En raison de son contrat Solutions juridiques – Bailleurs, elle a aussi évité plus de 3 000 $ en frais juridiques.